Trouver sa prochaine opportunité : avoir de la chance
1954
post-template-default,single,single-post,postid-1954,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1300,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-10.1.1,wpb-js-composer js-comp-ver-5.0.1,vc_responsive

Trouver sa prochaine opportunité professionnelle : Avoir de la chance

Trouver sa prochaine opportunité professionnelle : Avoir de la chance

En tant que recruteur, on me demande souvent quels sont mes conseils pour réussir une recherche d’emploi. Depuis des années, les mêmes articles sur les 7 conseils pour réussir votre entretien revient dans votre fil d’actualité LinkedIn.
Mais le 8e conseil, que l’on oublie souvent de vous dire, c’est celui d’avoir de la chance.

La chance pour beaucoup c’est quelque chose que l’on a naturellement ou que l’on n’a pas. C’est pour certain, avoir une bonne étoile.

A mon sens, la chance c’est une aptitude, c’est une compétence comportementale dite « soft skills » que nous les recruteurs nous regardons avec attention autant que vos compétences techniques dites « hard skills ».

La chance, c’est en quelque sorte, votre capacité à créer un environnement qui vous est favorable et à saisir les opportunités lorsqu’elles se présentent. La chance est une compétence. Comme toutes compétences, elle se travaille.

Pour avoir de la chance, il faut savoir tenir certaines postures ou si vous préférez suivre une recette avec les ingrédients suivants.

Pour reprendre Jean Claude Van Dam, « be aware » : soyez prêt.

Une opportunité professionnelle peut se présenter à vous à n’importe quel moment. Votre CV en français et en anglais doit être toujours prêt. Il est également important de bien connaître le marché, en clair, quelle est votre « valeur ».

Occupez le terrain : soyez physiquement présent.

Une rencontre peut se produite n’importe où. Lors d’une conférence, dans votre espace de co-working ou même lorsque vous allez chercher votre café avant d’aller au bureau. La machine est café est un lieu d’échange et de rencontre formidable. Mais attention à ne pas terminer dans le cliché des ragots mais bien dans la construction de votre carrière.

Développer votre capacité d’adaptation.

Ne restez pas dans votre zone de confort et de compétences. Lorsque l’on se met en risque on est obligé d’apprendre et de s’adapter. Pour reprendre une citation célèbre, l’intelligence est la capacité de s’adapter au changement. N’oubliez pas que, dans la plupart des entreprises, c’est à vous en tant que candidat de vous adapter à l’entreprise et à sa culture et non l’inverse.

Avoir une écoute attentive.

L’écoute est primordiale. Écoutez attentivement les attentes de votre interlocuteur pour savoir si son offre est faite pour vous. En entretien, il est fondamental d’avoir une écoute active. N’hésitez pas à poser des questions pertinentes et rebondir sur les éléments présenter par votre interlocuteur. Daniel Pennac disait « On ne force pas la curiosité on l’éveille ».

Devenez « LA PERSONNE ».

Sachez vous rendre indispensable et incontournable. La chance c’est aussi être la première personne à qui on pense pour une mission, un poste ou une recommandation. N’hésitez pas à relancer (sans harceler !) votre recruteur. En moyenne un recruteur rencontre 10 candidats par semaine.
A titre personnel, j’ai rencontré plus de 3.000 candidats. Lorsqu’un client me confie un poste de Directeur Juridique à pourvoir immédiatement je sais qui appeler. J’invite les candidats très régulièrement à me donner des nouvelles et créer un lien. Mais comment faire ? Un petit mot pour les vœux de fin d’année, un mail de temps à autres mais attention à ne pas tomber dans la caricature et de souhaiter tous les anniversaires, toutes les fêtes…

 Utilisez votre réseau.

Ce conseil est dans la ligne droit du précédent. En effet, vous avez naturellement un réseau professionnel : vos anciens collègues, vos collègues actuels, vos concurrents… Mais que faites vous pour le rendre vivant ? C’est super d’avoir pleins de cartes de visites sur son bureau, à moins de vouloir faire une collection Panini, si vous ne faites pas vivre votre réseau cela ne sert à rien. Votre réseau est une force. Vous devez vous en servir. Mais il ne doit pas vous bénéficier de manière unilatérale. Votre réseau doit être totalement interconnecté. N’hésitez surtout pas à présenter des personnes. Même s’elles ne travaillent pas dans le même secteur. Un exemple simple, en tant que recruteur, je mets souvent des annonces en ligne, n’hésitez pas à coopter des personnes de votre réseau qui pourraient être intéressées par ce projet.

Pierre Doré, Professeur à Polytechnique, rappelle que la meilleure façon pour atteindre ses objectifs dans une organisation c’est d’aider ceux qui en ont besoin à atteindre les leurs. Devenez le maître du jeu.

Apprenez de vos échecs.

« Le succès c’est d’aller d’échec en échec sans perdre son enthousiasme ».

Un échec est toujours dur à encaisser, mais vous devez en tirer des conclusions positives. Toute expérience est bonne à prendre et nous sommes tous en perpétuel apprentissage. Tous ces exercices vous seront bénéfiques et vous ne pourrez que mieux réagir à l’avenir. Si vous n’avez pas obtenu le job de vos rêves, il n’était peut-être simplement pas fait pour vous. Je dis souvent célèbre aux candidats malheureux : « At your absolute best, you still won’t be good enough for the wrong person. At your worst, you’ll still be worth it to the right person.” Alors avancez, digérez et passez à autre chose.

Savoir anticiper

Savoir anticiper est une force. Vous devez être en constante veille afin de savoir quel est le marché de demain. Vous vous devez de toujours avoir un coup d’avance, un projet sur le feu. Si votre réseau est entretenu, que vous connaissez votre le marché en étant devenu « la personne », alors chance vous sourira, c’est mécanique.

En conclusion, la chance n’est pas seulement liée au hasard ou à un concours de circonstances aléatoire qui joueraient en votre faveur. Votre chance dépend de vous et uniquement de vous !
Allez là où ne vous attend pas, osez encore et encore ! Et n’oubliez pas : vous êtes maître de votre chance, ne laissez pas quelqu’un l’être à votre place.